Toute l’actualité des National Games Genève 2018

Infrastructure – Le Centre Sportif des Vernets

 

Dans le cadre des Jeux Nationaux d’été Genève 2018, la Ville de Genève met à disposition plusieurs de ses infrastructures sportives, dont le Centre Sportif des Vernets. Présentation de l’un des centres névralgiques du sport à Genève.

 

Localisation

Le Centre Sportif des Vernets fait partie de l’offre générale de lieux de sport de l’administration municipale. Celui-ci se situe au bord de l’Arve, dans le quartier des Acacias.

 

Infrastructures
1 bassin olympique de 50m comportant un plongeoir de 1m et un de 3m

1 bassin non nageur de 25m.

1 bassin extérieur de plongeon avec plateformes de 1m, 3m, 5m, 7,5m et 10m;

1 patinoire extérieure

1 patinoire intérieure

 

Le Centre Sportif des Vernets accueille régulièrement des manifestations d’envergure, comme le Challenge International de Genève, les Championnats suisses de natation en grand bassin ainsi que des matches de hockey pour le Championnat national.

De plus, les Vernets abritent de nombreux grands clubs genevois, à l’image de Genève Natation 1885, du Natation Sportive Genève, du Genève Servette Hockey Club et du Triathlon Club Genève

Durant les Jeux Nationaux…

Le Centre Sportif des Vernets verra nombre de compétitions prendre place en son sein: natation, judo, tennis de table et boccia. Au total, ce sont plus de 500 sportives et sportifs qui feront vivre ce haut lieu du sport genevois!

Institution partenaire – Les EPI (Etablissements Publics pour l’Intégration)

Ils seront plus de 60 usagers des Etablissements publics pour l’intégration (EPI) à participer vaillamment aux Jeux nationaux 2018. Les EPI contribuent à Genève au bien-être et à l’intégration de personnes en situation de handicap ou en difficulté d’insertion professionnelle ou sociale. Depuis 2008, cette institution publique accompagne plus de 300 usagers avec une déficience intellectuelle ou des troubles de santé mentale dans des résidences, des centres de jour ou des lieux de vie indépendante. Pour en savoir plus, voici une vidéo de présentation des différents services proposés aux usagers.

Association sportive – Le Centre d’Entraînement à la Régate (CER)

Les entités sportives cantonales qui ont décidé de soutenir l’Association Genève 2018 dans l’organisation des Jeux Nationaux d’été se réjouissent d’accueillir les sportives et sportifs en situation de handicap mental lors de cette manifestation. C’est notamment le cas du Centre d’Entraînement à la Régate de la Ville de Genève (CER), une association à but non lucratif, créée en 1987. De nombreux navigateurs suisses y ont usés leurs cirés. Son objectif: permettre à de jeunes filles et garçons de s’entraîner à la régate puis de prendre part à des compétitions lémaniques et internationales.

Le CER compte une centaine de membres actifs. Chaque année, de mars à octobre, des entraînements presque quotidiens ont lieu dans la rade de Genève à bord de deux voiliers de type Surprise et deux J70.

Grâce à ses nombreuses activités, le CER constitue un tremplin pour les talents du Léman, comme l’ont démontré encore récemment plusieurs navigateurs tels que Justine Mettraux, Romuald Hausser, Jérôme Clerc ou encore Lucien Cujean qui se sont fait un nom sur le plan international après être passés dans les rangs de l’association.

Durant les Jeux Nationaux d’été Genève 2018, le CER, en collaboration avec la Société Nautique de Genève, aura à charge de regrouper les bénévoles, d’accueillir les concurrents, d’organiser les tâches administratives à terre. L’association organisera aussi toute la partie sur l’eau avec la mise en place des régates et de la sécurité.

Interview – Dorian Girod, parrain des Jeux Nationaux

Dorian Girod a commencé le tennis de table à l’âge de huit ans. Depuis, le pongiste du ZZ-Lancy a bien grandi. En plus de ses études gymnasiales, le jeune prodige s’entraine 20 heures par semaine, à l’Institut du Tennis de Table Genevois ainsi qu’au sein de son club, entre autres. Il fait également partie de l’équipe de Suisse junior et est membre du Cadre A de la fédération Swiss Table Tennis!

 
Dorian, tu es l’un des parrains des Jeux Nationaux d’été Genève 2018. Pourquoi avoir décidé de t’impliquer dans ce projet?

Tout d’abord, parce que l’événement a lieu à Genève, ma ville. Je suis heureux que la cité de Calvin accueille une si grande compétition car cela permettra aux habitants de s’intéresser au sport de manière différente. Ce qui m’a le plus poussé à soutenir les Jeux Nationaux est le fait que je n’ai jamais eu l’occasion de côtoyer des sportifs en situation de handicap mental, c’était donc pour moi l’occasion rêvée.
As-tu déjà eu l’occasion de pratiquer le tennis de table aux côtés de sportifs en situation de handicap mental?

Je n’avais jamais eu l’occasion de m’entrainer ni de concourir avec des sportifs dans cette situation avant de m’engager dans ce projet. En tant que parrain de l’événement, j’ai eu la chance de donner un entrainement en collaboration avec l’équipe des Jeux Nationaux à quelques sportifs handicapés. C’était une expérience formidable, et j’ai pris beaucoup de plaisir à leur apprendre les bases de mon sport.

 

Pourquoi penses-tu que ton sport, le tennis de table, peut être un bon vecteur d’intégration?

Parce qu’il est très facile d’accès, peu cher, et que l’on peut trouver des clubs et des tables un peu partout dans le canton. C’est un sport très convivial qui peut être très ludique, bien qu’assez difficile lorsqu’on s’entraîne à fond.

 

Qu’as-tu envie de dire à la population genevoise, en vue des Jeux Nationaux?

Soyez curieux et admiratifs! Les personnes en situation de handicap mental méritent beaucoup de soutien, bien plus qu’un footballeur que l’on « supporte » devant notre télé, par exemple. Pourtant, les athlètes qui seront présents aux Jeux Nationaux, n’ont pas des millions de téléspectateurs à chaque match joué. Cela ne coûte rien, et votre présence fera un grand plaisir à ces sportifs exceptionnels. Alors, venez faire un tour!

5 raisons de devenir bénévole lors des Jeux Nationaux d’été Genève 2018

Les Jeux Nationaux d’été Genève 2018 du mouvement Special Olympics Switzerland ont toujours besoin de bénévoles. Si vous hésitez à nous rejoindre, voici quelques raisons qui sauront vous convaincre.

 

Raison n°1: C’est l’occasion de participer de l’intérieur à un événement sportif d’envergure. Avec plus de 1800 sportives et sportifs attendus, 13 sports et un public très nombreux, cet événement offrira un véritable spectacle au coeur de la cité de Calvin!

 
Raison n°2: Faire partie d’une formidable aventure humaine! Le sport est aussi fait de rencontres, de moments de partage et d’émotions. Vivre cela aux côtés de centaines d’autres bénévoles sera un souvenir impérissable pour toutes celles et ceux qui se lanceront dans l’aventure!

 
Raison n°3: S’engager pour l’intégration. Le sport est un véritable vecteur d’intégration sociale. En devenant bénévole pour les Jeux Nationaux d’été, vous devenez ambassadeur de ce message et contribuez à développer l’intégration pour les personnes en situation de handicap mental.

 
Raison n°4: Faire vibrer Genève! Parce que le sport est une fête, et que les genevois aiment quand leur ville bouge. Être bénévole lors de cette manifestation sportive permettra de faire vivre la cité de Calvin, de la Plaine de Plainpalais aux hauteurs de Cologny et d’offrir une véritable fête à la population.

 
Raison n°5: Rencontrer des sportifs d’élite! De nombreux athlètes suisses de niveau international ont choisi de soutenir les Jeux Nationaux d’été, et seront présents pour soutenir les sportifs en situation de handicap mental, à l’image de Lucas Tramèr ou de Céline van Till, pour ne nommer qu’eux. L’occasion pour les bénévoles de les rencontrer et d’échanger avec eux.

Le Centre Sportif du Bout-du-Monde, l’un des plus grands du canton

Dans le cadre des Jeux Nationaux d’été Genève 2018, la Ville de Genève met à disposition plusieures de ses infrastructures sportives, dont les Centres Sportifs du Bout-du-Monde et de Vessy. Découverte de ces deux lieux incontournables des adeptes de sport.

Localisation

A la frontière entre la ville et la campagne genevoise, c’est dans un cadre de nature, à proximité de l’Arve, que l’on trouve les Centres Sportifs du Bout-du-Monde, qui compte parmi les plus grands du canton, et de Vessy / Tennis Club Drizia-Miremont.

Infrastructures

Centre Sportif du Bout-Du-Monde

  • Terrains de football: 5 terrains de compétition éclairés,
    1 terrain d’entraînement éclairé en gazon naturel avec une aire de cricket (3 en gazon naturel et 2 synthétiques)
  • Terrains extérieurs: 6 terrains sur bitume éclairés (3 de baskeball, 3 de volleyball); Stade d’athlétisme (piste d’athlétisme de 400 m, aire de lancer du poids, aire de saut à la perche, saut en hauteur et saut en longueur); Mur d’escalade; Piste de bicross
  • Pavillon des sports (2 salles)

Centre Sportif de Vessy

Terrains extérieurs: Terrains de football (6 terrains de compétition éclairés, 4 en gazon naturel et 2 synthétiques)Terrain de rugby et football américainZone de beach-volleyCourts de tennis; Parcours de cross mesuréZone polyvalente; Zone BMX

Adaptation des lieux pour la manifestation
Le centre sportif du Bout-du-Monde sera l’un des points névralgique avec l’athlétisme (200 athlètes) et le football (44 équipes, soit 486 joueurs). Les compétitions de tennis, quant à elles, auront lieu au centre sportif de Vessy, réunissant 58 sportifs et sportives. En cas de pluie, la salle B, située au Bout-du-Monde, servira aux compétitions de tennis. De plus, la salle A du Pavillon des sports sera aménagée pour la restauration de l’ensemble des participants du site.

Association partenaire – Association Cantonale Genevoise de Football (ACGF)

Les associations sportives cantonales qui se sont associées à Genève 2018 dans l’organisation des Jeux Nationaux d’été se réjouissent de soutenir les sportives et sportifs en situation de handicap mental lors de cette manifestation. C’est le cas de l’Association Cantonale Genevoise de Football (ACGF), qui depuis des années est proche du sport handicap, notamment à travers l’association sportive genevoise des Schtroumpfs.

Pour Pascal Chobaz, président de l’ACGF, participer aux Jeux Nationaux d’été était une évidence: « Cette manifestation permettra de donner de la visibilité à la question du handicap mentalJe me rendrai moi-même à quelques matches en mai 2018Le football est un vecteur d’intégration indéniable car c’est un sport populaire et accessible à tous, avec des pré-requis moins contraignants que dans d’autres sports ». 

Fondée en 1902 à Genève, l’Association Cantonale Genevoise de Football est l’une des plus anciennes, mais aussi l’une des plus importantes du Canton. Elle regroupe 63 clubs, 689 équipes et plus de 18’000 licenciés. Globalement, ce sont plus de 100’000 personnes qui gravitent, semaine après semaine, de près ou de loin, autour du football amateur et professionnel du canton.

Lors des Jeux Nationaux Genève 2018, sa mission sera de coordonner la partie sportive liée au football, de superviser le bon déroulement des matches, qui se passeront au Centre Sportif du Bout du Monde, et d’organiser la mise à disposition des arbitres et des responsables de terrains.

Interview – Celine van Till, une marraine exceptionnelle

Celine van Till est un exemple de volonté et de courage. Victime d’un traumatisme crânien après une chute de cheval en 2008, la cavalière reste 2 mois dans le coma, suite à quoi elle doit réapprendre à parler, à marcher, à écrire. En bref, réapprendre à vivre. En 2016, elle fait partie des deux cavalières suisses qualifiées pour les Jeux paralympiques de Rio, où elle termine 13ème en individuel ainsi qu’en équipe. Une vraie inspiration pour tous et une marraine exceptionnelle pour les Jeux Nationaux d’été Genève 2018. Portrait.
Celine, pourquoi avoir choisi de soutenir les Jeux Nationaux d’été Genève 2018?

 

Être marraine des Jeux Nationaux a tout de suite été une évidence pour moi. Cela me tenait vraiment à coeur et c’est aujourd’hui une grande fierté. Cet événement permet de sensibiliser la population à la question du handicap et d’y inclure les personnes en situation de handicap mental. En tant qu’athlète paralympique, c’est important pour moi de pouvoir transmettre et partager mon expérience avec ces sportives et sportifs, mais aussi de m’inspirer de la leur.

 

A travers ton histoire et ta carrière sportive, tu as montré que le handicap physique n’est pas un frein dans le monde du sport. Penses-tu qu’il en soit de même pour le handicap mental?

 

Je pense que l’on se fixe soit-même ses propres limites, que l’on soit handicapé ou non. Pour moi, tout le monde est identique. Faire du sport est une chose possible pour tous. Il est nécessaire de s’adapter aux différentes possibilités de chacun. L’on peut tous faire du sport, mais peut-être avec une manière différente de le pratiquer.

 

Le sport est-il un moyen d’intégration sociale?

 

Le sport est, à mon avis, est un grand vecteur d’intégration sociale. D’où l’importance des Jeux Nationaux. C’est une véritable opportunité pour les sportifs en situation de handicap mental de pouvoir concourir lors d’un grand événement, de montrer de quoi ils sont capables. Avoir des manifestations comme celle-ci est très important et bénéfique pour la société. Cela permet à tout le monde de se rassembler, de créer une unité.

 

Comment envisages-tu ton rôle de marraine?

 

Aujourd’hui, j’essaye de soutenir l’événement par les moyens à ma disposition, de porter et véhiculer le mieux possible l’image des Jeux Nationaux d’été. En mai, lors de la manifestation, je prévois de vivre les épreuves de l’intérieur, auprès des participants, afin de les épauler et de les motiver. Ils vont être une grande source d’inspiration, vous verrez!

 

Quel message as-tu envie de transmettre aux sportives et aux sportifs qui participeront aux Jeux Nationaux l’an prochain?

 

J’aimerais leur dire qu’ils sont un bel exemple pour la société et qu’ils prouvent que tout est possible. À tous ces sportifs courageux: amusez-vous et prenez du plaisir!

 

© Caroline Schunk

Swann Oberson, une marraine au grand coeur

L’une des marraines des Jeux Nationaux d’été Genève 2018 du mouvement Special Olympics Switzerland, Swann Oberson, s’est entraînée hier soir aux côtés de l’Association Sportive des Schtroumpfs de Genève! Encore un beau moment de partage et d’émotion.